C’est une recette de Michel Roth parue dans le magazine « Cuisinez comme un chef » de Robuchon en Juin 2007…

La recette d’origine comprend l’ajout d’un petit streusel noisette, je vous donnerai les instructions pour le faire même je n’ai pas souhaité le réaliser, le clafoutis en lui même étant déjà largement assez nourrissant à mon avis. Ou plutôt à celui de mes hanches… ;-)

Clafoutis de Michel Roth

clafoutis-michel-roth-01

Une recette de Michel Roth parue dans le magazine « cuisinez comme un chef »

Pour 6 personnes

prep 20 min
cuisson 50 min

Pour le clafoutis :
450g cerises + une poignée pour la présentation. Je n’ai pas pesé, j’en ai mis de quoi remplir le fond du moule.
1 gousse de vanille
4 oeufs
environ 100g beurre : environ 60g pour faire 50g de beurre noisette, et un peu pour le moule
environ 60g sucre : 40g pour le clafoutis et un peu pour saupoudrer le moule graissé
40g miel
100g farine
300g crème liquide (j’ai mis 150ml de 12% et 150ml d’entière)
1 pincée de sel, ce n’était pas dans la recette mais j’en mets toujours dans les pâtes à gâteau.

Pour le streusel :
40g beurre ramolli
40g sucre
40g farine
40g poudre de noisette

clafoutis-michel-roth-03

Si vous souhaitez faire le streusel, commencez par mélanger ensemble les ingrédients du bout des doigts pour former un sable grossier et collant. Réserver au frigo.

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.

Chauffer le beurre doucement dans une petite casserole pour obtenir du beurre noisette. Éliminer les particules blanches en surface. Quand le beurre commence à sentir la noisette et à colorer très légèrement, vous remarquez également des particules brûlées collées au fond de la casserole, récupérer 50g de ce beurre translucide dans un petit bol, attention à ne pas laisser passer de particules en suspension. Laisser refroidir à température ambiante.

Beurrer grassement un moule à tarte de 25cm de diamètre puis saupoudrer de sucre en poudre, secouer pour ôter l’excédant.
Placer les cerises équeutées au fond du moule sans les écraser ni qu’elles se chevauchent, bref en une seule couche. Avec ou sans noyaux, c’est vous qui voyez… ;-)

Dans un saladier, mélanger au fouet le sucre, le miel, la farine, le sel, les graines de la gousse de vanille (garder la gousse vide pour la déco ou pour faire du rhum arrangé ou du sucre vanillé ou autre ;-) ) et les 4 oeufs. Attention aux grumeaux. Ajouter la crème et le beurre noisette refroidi. Verser doucement sur les cerises. Enfourner à 180°C pour 50 minutes.

Non mais vous avez vu ça ? La bestiole se sauve du moule ! Sans aucune coulure, nan… Juste que la chose refuse de toucher le fond. L’avantage c’est que c’est facile à démouler… ;-)

clafoutis-michel-roth-05

Si vous avez prévu de mettre le streusel, ajoutez le au bout de 40 minutes de cuisson et ré-enfournez pour les 10 minutes restantes. Michel Roth installe un bol renversé bien au centre du moule de façon à ne placer le streusel que le long de la circonférence externe du clafoutis, et ensuite, pour servir, il met quelques cerises et la gousse de vanille vide au centre. Ah oui, aussi il saupoudre de sucre glace à la sortie du four, encore une chose que je ne souhaitais pas faire, c’est bien assez sucré comme ça d’une part et c’est un plat rustique qui n’a pas besoin de « briller » grâce au sucre qui fond avec la chaleur.

J’ai donc fait la version sans streusel, ayant jugé que la présence de la crème au lieu de l’habituel lait, plus du beurre noisette, suffirait largement à nourrir mes poignées d’amour, que j’ai fort jolies d’ailleurs.

clafoutis-michel-roth-02

Bon, c’est super bon, pas de souci ! Entre la crème et le beurre noisette, c’est moelleux et gouteux à souhait, la vanille est très douce et  présente sans excès, et la pâte reste une pâte et ne fait pas le flan comme le font certains clafoutis. J’aime bien aussi quand ça fait le flan, d’ailleurs, hein, j’aime les deux, en somme. Il n’est pas trop sucré, et ça c’est important pour moi car je ne suis pas un bec sucré…

J’avais fait déjà d’autres essais de clafoutis : ici (clic) et là (clic aussi) ! Si vous avez envie de comparer… C’est le moment où jamais, et en plus les cerises ne sont pas chères cette année.

Bon appétit !

Print Friendly
 

Eeeeeeeeeh oui… On ne s’en sort pas de l’hiver ! Après quelques semaines très chaudes en mars et en Avril, voici que l’hiver est revenu… Pfff, moi qui ai fait l’échange de vêtements hiver/été dans mon placard mardi dernier, je suis vexée comme un pou !

Allez, on va faire venir le soleil avec ce rata parfumé et coloré !

casserole de veau au fenouil, lentille et riz

casserole-veau-fenouil-lentilles-riz-02

Encore une recette de cuisson douce toute parfaite pour ma super cocotte en terre noire !
Vous allez penser que je suis payée pour faire la pub pour cette cocotte, mais non, pas du tout ! Je mets un point d’honneur à ne pas accepter de cadeau qui me priverait de ma liberté de conscience parole ! Si j’en parle, c’est que j’aime, c’est tout !

Pour 3 personnes

matériel : une cocotte à fond épais avec couvercle

compter 1h en tout, sans doute un peu moins avec une cocotte plus réactive que ma cocotte en terre noire.
Le plus long à cuire c’est le riz basmati complet (30 minutes), vous gagnerez un peu de temps avec du riz basmati blanc qui ne prendra que 10 minutes à cuire. Il vous faudra alors inverser l’ordre d’apparition du riz et des lentilles…

250g veau en cubes
1 fenouil moyen
1 carotte moyenne
1/4 cup riz basmati complet (60 ml. Temps de cuisson 30 min)
1/4 cup lentille verte (60ml. Temps de cuisson 20 min)
1 boite de pulpe de tomate
1 oignon
1 coeur de céleri branche (ou 2 branches)
1 ail
1 brindille de thym
1 poignée d’olives noires
QS huile d’olive, bouillon volaille (ou légumes), sel, poivre

casserole-veau-fenouil-lentilles-riz-03

en rédigeant ce billet, je me rends compte que je fais beaucoup de choses pour 3 alors que nous ne sommes que 2… En fait, je fonctionne beaucoup avec le « ton oeil est ta mesure » de Fatéma Hal, et j’essaie de cuisiner pour 2 puisque nous ne sommes plus que 2 à la maison, mes fifilles ayant quitté le nid. Mais j’ai souvent des restes, de quoi nourrir 1 personne le lendemain… Ce qui m’arrange bien ! ;-)

Allez, on attaque !

Commencer par préchauffer la cocotte sur feu doux avec un tout petit peu d’huile d’olive. Passer ensuite sur feu moyen et faire rissoler doucement les cubes de veau.

Pendant ce temps, préparer les légumes :
ail : peler,dégermer, hacher menu
piment : hacher menu. Penser à ôter les graines pour rendre moins piquant.
oignon : peler, hacher en cubes de 1cm de côté
céleri : (coeur ou branche) couper en petits morceaux de 1cm. Réserver 2 feuilles pour la déco
carotte : peler et couper en cubes de 1cm
fenouil : ôter les parties abîmées, éventuellement peler avec un économe, puis couper en cubes de 1cm
Rincer le riz, égoutter
Rincer les lentilles, égoutter

Quand la viande est rissolée, ajouter le piment et l’ail, mélanger, ajouter les autres légumes en petits cubes, le thym et le riz égoutté, puis verser le contenu de la boite de tomates. Mélanger.
Remplir les 3/4 de la boite vidée avec du bouillon de volaille ou de légumes, cela permet au passage de rincer la boite, et verser dans la cocotte. Le liquide doit juste couvrir la préparation.
Porter à ébullition puis couvrir, baisser le feu au minimum pour 10 minutes.

Pendant ce temps, dénoyauter les olives et les couper grossièrement.

Au bout des 10 minutes, ajouter les lentilles, mélanger, ajuster en liquide bouillant si nécessaire, couvrir et mijoter 20 minutes sur feu minimum.

Au bout des 20 minutes, ajouter les olives, mélanger, ajouter du bouillon bouillant si nécessaire, couper le feu, couvrir et laisser gonfler 15 minutes.

Goûter pour savoir si le riz et les lentilles sont bien cuits (sinon prolonger la cuisson), rectifier l’assaisonnement, et servir décoré de quelques feuilles de céleri ciselé. Ou de frondaison de fenouil ? Ou les deux ? Pourquoi pas ?

casserole-veau-fenouil-lentilles-riz-01

Bon appétit !

Print Friendly
mai 252014
 

En pleine saison des cerises, c’est le moment où jamais d’en profiter en famille quand on a la chance d’avoir sa douce Maman près de soi.

Certain(e)s offrent des fleurs, moi la photo d’un saladier de cerises… ;-)

Bonne fête Maman !

Bonne fête à toutes les Mamans !

cerises

Très belle journée à toutes et tous !

Print Friendly
 

Bientôt la fête des mères !

Et justement, une amie m’a passé cette recette que j’ai trouvée super !

Mousse de brousse au citron vert,
fraises à la menthe

mousse-brousse-citron-vert-fraises-menthe-02

Je me demande s’il y a quelque chose de plus difficile à photographier qu’un plat dans un conteneur en verre transparent…

Pour 4 personnes

Prep : environ 1/2 heure
repos au froid : min 2h max 12h
On peut très bien faire la mousse de brousse la veille et mariner les fraises un peu avant le repas.

400g de fraises bien gouteuses (environ 300+100)
250g brousse
5 csoupe sucre (4+1)
4 brins de menthe (+ 4 jolies petites feuilles pour la déco)
3 citrons verts (2+1) si possible bios, sinon au moins non traités après récolte
2 oeufs

Séparer les blancs des jaunes.
Fouetter les jaunes avec 4 csoupe de sucre jusqu’à ce que le mélange devienne blanc et mousseux
Zester 2 citrons verts et presser. Ajouter zeste et jus, mélanger.
Mixer rapidement la brousse pour la lisser. Ajouter en fouettant. On obtient un liquide légèrement grumeleux.
Monter les blancs en neige en commençant à petite vitesse (2 sur mon Kitchenaid) puis quand ça mousse augmenter un peu (4 pour moi) et quand ça commence à être franchement blanc et épais, serrer avec 1 csoupe de sucre et passer à la vitesse juste au dessus (6 pour moi) jusqu’au bec d’oiseau.
Ajouter à la préparation d’abors 1/3 des blancs montés puis les 2/3 restant, bien délicatement.
Répartir dans 4 coupelles, filmer et mettre au frais pour au minimum 2h.

Couper environ 300g de fraises en lamelles dans un bol, ajouter le jus et le zeste du 3eme citron vert.
Ciseler la menthe finement et ajouter. £Mélanger.
Filmer et réserver au frigo environ 2h, après ça cuit vraiment trop les fraises. Mais si vous ne pouvez vraiment pas faire autrement, ne dépassez pas 12h !
Mixer les fraises restantes en coulis : il en faut 4 csoupe, donc ajustez la quantité en repêchant si nécessaire quelques fraises dans le jus de citron vert ! ;-)

Au moment du dessert, répartir les fraises marinées et leur jus sur les mousses, ajouter le coulis, décorer avec une zôliiiiiie petite feuille de menthe, ce que bien entendu je n’ai pas fait lol ! et servir.

mousse-brousse-citron-vert-fraises-menthe-01

Bon, j’ai une excuse : je n’ai que très peu de menthe au jardin… Et le vent du Sud qui souffle en tempête depuis plusieurs jours me l’a achevée… Desséchée !

Bon appétit !

Print Friendly
 

Au  marché bio du mercredi, nous avons la chance d’avoir d’excellents producteurs et éleveurs. Pas un mercredi sans m’arrêter prendre mon jambon bio, mon pain aux graines de lin qui se garde une semaine, ou faire le plein de fruits et légumes de saison.
Et il y avait une superbe rouelle de porc…
J’ai craqué !

Mais aucune idée de comment la cuisiner  !

Alors mon amie Fred du blog Gourmandise : cuisine et voyage m’a guidée !

rouelle de porc aux légumes en cuisson douce

rouelle-de-porc-en-cuisson-douce-01

Pour 2 à 3 personnes

matériel : une cocotte à fond épais possédant un couvercle. J’ai utilisé ma cocotte en terre noire Oyéra, mais une cocotte en fonte classique ira très bien.

Avec une cocotte en terre comme la mienne, compter entre 2h et 2h30, il faudra sans doute seulement 1h30 avec une cocotte « normale ». Mais on ne passe en réalité que 10 minutes à « travailler »…
Il est idéal de sortir la rouelle à l’avance du frigo, cela rajoute encore 1/2h à 1h sur la durée totale, mais pas sur le temps de « travail ».

1 rouelle de porc d’environ 2cm d’épaisseur
1 gros oignon, en lamelles
1 carotte moyenne, en rondelles
2 à 4 pommes de terre selon leur taille, genre charlotte (à tout faire), en rondelles d’environ 1 cm
QS sel, poivre, huile d’olive ou huile neutre en goût, fond de veau du commerce reconstitué.
qques feuilles de persil pour servir

et j’ai oublié de mettre 4 gousses d’ail en chemise et 1 brindille de thym… Ça aurait été encore meilleur !

Si possible, sortir la rouelle du frigo environ 1/2 heure à 1 heure avant de commencer.

Commencer par chauffer un peu d’huile dans la cocotte sur feu moyen-doux puis moyen, le temps de rassembler les ingrédients et de commencer à peler, rincer, ciseler, émincer…

Mettre la rouelle à rissoler sur ses 2 faces, toujours sur feu moyen. Quand elle est bien dorée, la réserver sur une assiette. Tout cela prend quasiment 20 minutes avec ma cocotte en terre noire…

Mettre à la place dans la cocotte oignon et carotte, bien mélanger et laisser rissoler toujours sur feu moyen. Si ça menace d’attraper ou de colorer trop vite, ajouter une petite pincée de sel, et si ça ne suffit pas, ajouter 1 csoupe ou 2 d’eau chaude. Avec une cocotte en fonte, vous pouvez aussi baisser le feu, moi ma cocotte en terre a une très belle inertie donc baisser le feu n’aurait pas un effet aussi instantané qu’ajouter un peu d’eau chaude… Cette étape m’a pris environ 10 minutes.
Si j’y avais pensé, j’aurais mis de l’ail en chemise et du thym en même temps que l’oignon et la carotte…
Trop tard…

Quand les oignons sont translucides et commencent à colorer sur les bords, et que les carottes ont commencé à ramollir, ajouter les rondelles de pomme de terre pour former une couche sur laquelle la rouelle viendra reposer.
Placer la rouelle, saler (peu) et poivrer.

Verser du fond de veau reconstitué bouillant jusqu’à juste couvrir le tout.
Laisser monter à ébullition puis couvrir, baisser le feu au minimum et mijoter environ 1h30.
Quand c’est cuit, les patates sont fondantes et la viande se détache de l’os.

Goûter pour rectifier l’assaisonnement puis servir avec quelques feuilles de persil pour la déco.

rouelle-de-porc-en-cuisson-douce-02

Il va vous rester du bouillon… Gardez le pour une autre utilisation !  Par exemple pour ajouter dans une jardinière de légumes, ou pour mettre dans de la purée !

Bon appétit !

Print Friendly
le blog de Lacath - www.lacath.com - tous droits réservés