Nous allons rester quelques jours encore dans une alimentation propice à nous faire éliminer les effets disgracieux et inconfortables des fêtes avec une nourriture plus légère, moins riche en protéines d’origine animale et renforcée en légumes, graines et épices. Aujourd’hui nous trouverons quelques protéines animales sous la forme de fromage, mais en petite quantité seulement. Plein de légumes sous la forme de tomate, oignon, épinard et courge, et la lentille apporte les féculents sous une forme dépourvue de gluten. Par contre, pas d’épices, pour une fois, ça fera sans doute plaisir à certain(e)s ! ;-)

Cette salade peut être considérée comme une entrée mais on peut parfaitement en faire un plat unique et complet. Elle est adaptée aux végétariens selon leur choix concernant le fromage. En effet, tous les végétariens ne souhaitent pas forcément consommer du fromage, et ce sans non plus être végétalien.

Les tomates ne sont pas de saison du tout, mais il est vrai que les tomates cerise qui poussent à toute époque du moment qu’elles n’ont pas froid permettent de s’affranchir de cet impératif de mère Nature. Si vous souhaitez rester dans un mode plus naturel et proche des saisons, ce que je vous suggère c’est de remplacer la tomate par de la betterave rouge crûe râpée ou, encore mieux, en julienne patiemment taillée au couteau. Ou des dés de betterave rouge cuite. Ou des grains de grenade. Ce qui compte c’est couleur et apport en vitamines.

salade tiède d’épinards aux lentilles et à la courge rôtie

adapté d’une recette du magazine Good Food, Warm roasted squash & Puy lentil salad

Pour 4 personnes
Prep 10 min
Cuisson 30 min

1 courge butternut de 1 kilo environ, reste environ 650g une fois préparée
2 csoupe huile olive
1 gousse d ‘ail écrasée (ou 1 petite ccafé purée d’ail)
2 ccafé feuilles de thym séché (j’ai attrapé le bouquet de thym de mon jardin qui sèche depuis plusieurs jours et je l’ai secoué : aucune idée de combien j’en ai mis !)
QS poivre (pas de sel !)
150g lentilles vertes du Puy (les miennes n’étaient pas du Puy et ne sont pas restées vertes…)
1 oignon rouge
3 belles poignées de pousses d’épinard
une douzaine de tomates cerise, les miennes étaient très grosses du coup j’en ai mis moins et je les ai coupées en 4
1 bloc de féta de 200g
2 csoupe de graines de courge (torréfiées à sec serait encore meilleur au goût)
vinaigrette faire avec moutarde à l’ancienne, vinaigre de framboise et vinaigre de cidre en proportions égales, huile neutre et une touche d’huile de noisette (parce que je n’avais pas d’huile de courge sinon c’est ce que j’aurais mis), sel, poivre.

Préchauffer le four à 200°C/180°C chaleur tournante/Gaz 4

Commencer par peler la courge, jeter les graines et la couper en cubes de la taille d’une bouchée. Mettre les cubes dans un saladier, ajouter l’ail et le poivre, saupoudrer de thym, arroser de l’huile d’olive et mélanger avec les doigts.

Tout doit être enrobé. Répartir sur une plaque

enfourner pour 25 ou 30 minutes, ça doit dorer et surtout être tendre.

Pendant que ça cuit dans le four, mettre de l’eau à bouillir dans une casserole (un peu plus d’1 litre) sans saler. Rincer et égoutter les lentilles. Quand l’eau bout, les mettre à cuire 10 minutes puis saler et poursuivre la cuisson 10 minutes. Les lentilles doivent être entières et tendres, laisser tremper dans l’eau chaude si la cuisson doit être prolongée sinon égoutter et réserver dans la casserole encore chaude.

Pendant ce temps, peler l’oignon, le ciseler finement et le mettre à tremper dans un saladier rempli d’eau additionnée de quelques glaçons : ça rendra les lamelles d’oignon plus croquantes et aura l’avantage d’éliminer les molécules agressives pour la digestion. Réserver.

Laver et sécher les pousses d’épinard (essoreuse à salade)
Laver et couper les tomates en 2 ou en 4 selon leur taille
Trancher la féta en cubes
Préparer la vinaigrette

Quand les courges sont cuites, les saler directement sur la plaque.
Rassembler dans un saladier

Ajouter la vinaigrette, mélanger et servir immédiatement. De cette façon, la salade sera encore tiède et les pousses d’épinard n’auront pas le temps de cuire ni par la chaleur ni par le vinaigre.

Un pur régal !

Si vous souhaitez préparer cette salade à l’avance, mélangez tout sauf les épinards que vous ajouterez au moment de servir. Bien sûr, vous perdrez le côté froid/tiède, mais pour moi qui ai eu la chance d’avoir quelques restes, je peux vous dire que les lentilles qui s’imprègnent de la sauce perdent certes de leur délicatesse mais gagnent en puissance de goût le lendemain ! Mais il ne faut vraiment pas laisser les épinards mariner dans la vinaigrette ! Poueurk !

Couleurs gaies, consistances variées, températures variées elles aussi, acidité de la vinaigrette et douceur sucrée apaisante de la courge, tout y est !
Quand se faire du bien rime avec se faire plaisir… Mmmmmmmmm…

Bon appétit !

Version imprimable

Print Friendly

  9 commentaires à “salade tiède d’épinards aux lentilles et à la courge rôtie”

  1. Tu es en pleine période légumes, sauf bien sûr la galette, mais tradition oblige!

    • @Choupette : Je mange de tout, et heureusement que la galette c’est juste ultra saisonnier, car c’est drôlement gras quand même… Mon cholestérol ne se sent plus de joie à cette époque de l’année ! lol !

  2. très belle salade, pleine de couleurs et de saveurs ! j’aime particulièrement la courge rôtie :)

  3. Tu persistes vraiment avec les lentilles !

    • @Vanille : de tous les légumes secs, les lentilles sont mes préférés (ou ées ?) alors c’est pas étonnant que j’en mange beaucoup ! Et il y en a de tellement de sortes que c’est un bonheur. En France en général on a l’habitude des lentilles vertes, un peu des lentilles corail, mais quand tu regardes le choix qu’il y a dans les magasins indiens, c’est à tomber !

  4. Ta photo me donne envie de piquer dans l’assiette ! Bon dimanche ensoleillé.

  5. belle recette et beau résultat, bien coloré et surement très bon, je vais la noter pour essayer ça cet été :)

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


*champ obligatoire

le blog de Lacath - www.lacath.com - tous droits réservés